Le paysage du Delta relève d'une grande personnalité. Les terres totalement planes lui confèrent un aspect singulier. Les vastes rizières se transforment au fil des saisons (boueuses en hiver, inondées d'eau au printemps, vertes en été) et dominent la physionomie du Delta. Sur le littoral, vous découvrirez quelques-uns des paysages les plus attrayants de la Méditerranée : de grandes lagunes entourées de claies de roseaux et de joncheraies. La zone plus périphérique est recouverte de grandes extensions de sols salins et de longues plages désertes, parsemées de dunes couronnées d'oyats et d'autres plantes bien adaptées au milieu.
Les oiseaux du Delta de l'Èbre tiennent un rôle important d'un point de vue quantitatif et qualitatif au niveau international. Le Delta est le milieu de croissance de colonies d'oiseaux marins des plus importantes de la Méditerranée.  Au Delta de l'Èbre, plus de trois cent cinquante espèces parmi les près de six cents existant dans toute l'Europe ont été observées.
 
Le Delta de l'Èbre est une région extrêmement plane ; elle présente des caractéristiques physico-chimiques différentes et changeantes en raison de la confluence de deux milieux opposés tels que le milieu marin et le milieu continental. Ceci crée, dans cet espace relativement réduit, une diversité de paysages qui font de cette zone marécageuse une des zones suscitant le plus d'intérêt au niveau international : fleuve, mer, baies, plages, dunes, sols salins, forêt ripicole, lagunes côtières et sources, forment le paysage naturel du Delta et accueillent une grande diversité d'organismes adaptés aux différents milieux formant la grande richesse d'espèces qui caractérisent le Delta. Par ailleurs, citons également qu'à l'importante humanisation et à la transformation du plateau deltaïque en des terrains de culture viennent s'ajouter de nouveaux milieux devenus des écosystèmes de grande importance de par la diversité de la flore et la faune : les rizières et les potagers.